Une première audition au Parlement

La faillite de Optima Bank suscite des questions sur le rôle du régulateur bancaire. De ce fait, mardi 28 juin, le Parlement a auditionné Jan Smets -gouverneur de la Banque nationale (BNB)- et Luc Coene -son prédécesseur-. Pourquoi ces auditions ? Fin 2011, Optima a obtenu la licence bancaire. Et ce, grâce au feu vert donné par la BNB au rachat d'Ethias Banque. Une opération qui avait pourtant été déjà refusée par la CBFA (Commission bancaire, financière et des assurances) en charge de la surveillance du secteur bancaire jusqu'en mars 2011. La question qui pose est donc : pourquoi ce choix de la BNB ? Est-ce que des pressions politiques se cachent derrière ? 

D'après Luc Coene et Jan Smets, ce n'est pas le cas. Selon eux, la situation d'Optima avait changé. Son capital aurait notamment été renforcé et le prix de rachat d'Ethias diminué. Ils affirment également qu'après 2 ans, constatant qu'Optima Bank ne rencontraient pas les critères et conditions pour envisager un avenir serein, la liquidation des activités bancaires d'Optima a été ordonnée. Bref, leur discours est clair: ils n'ont rien à se reprocher. Cependant, leur audition n'a pas forcément convaincu les députés. Quelques zones d'ombre restent et ils devront faire la lumière dessus lors d'une prochaine audition.

Les commentaires sont clôturés

Ligne

   Fb icon 325x325          Enveloppe

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site