Pensions alimentaires impayées :Benoît Dispa obtient un vote favorable sur sa proposition

Ce mardi en Commission Finances et Budget de la Chambre, la proposition de loi de Benoît Dispa visant à relever le plafond des revenus (de 1800€ à 2200€) pour pouvoir bénéficier d’avances sur la pension alimentaire a été approuvée. Le député cdH a obtenu une avancée primordiale pour le quotidien de nombreuses familles.
.

40%. C’est le pourcentage de pensions alimentaires impayées en Belgique. Un chiffre inquiétant qui impacte directement de nombreuses familles. En effet, lorsqu’un parent est en défaut, cela peut mettre en grande difficulté le parent qui s’occupe des enfants et donc les enfants eux-mêmes. Le non-paiement d’une pension alimentaire est considéré comme l’autre forme de violence faite aux femmes. Une situation inacceptable pour le cdH.

Le Service des créances alimentaires (SECAL), créé au sein du SPF Finances en 2003, octroie des avances sur pension alimentaire dans certains cas. Actuellement, le montant maximum des revenus pour pouvoir bénéficier de cette aide est de 1800€ nets. Pour le cdH, ce montant est insuffisant. En effet, de nombreux parents qui travaillent à temps plein peinent à obtenir l’aide du SECAL car ils dépassent le plafond.

Le cdH est soulagé d’avoir pu permettre à 11.000 enfants supplémentaires de pouvoir entrer en ligne de compte pour les avances à travers ce vote au bénéfice des familles, en particulier monoparentales, dont le risque de tomber dans la pauvreté est deux fois plus élevé que pour des familles duoparentales

Les commentaires sont clôturés

Ligne

   Fb icon 325x325          Enveloppe

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site