Taxe diamant : Le gouvernement Michel rompt ouvertement le principe d’égalité face à l’impôt

Je trouve incompréhensible la faiblesse de la taxe spécifique pour le secteur diamantaire annoncée par le gouvernement fédéral. En effet, le gouvernement entend faire contribuer le secteur à hauteur de 50 millions d’euros au nom – il ose l’affirmer - d’une certaine justice fiscale. Cette mesure, annoncée avec une certaine satisfaction par le Premier ministre, est indécente. J'ai interrogé, cette après-midi, le Ministre des Finances à propos de cette taxe. Je n’ai obtenu aucune réponse satisfaisante pouvant justifier un tel régime préférentiel.

Le secteur diamantaire anversois a présenté l’année dernière un chiffre d’affaires record de 55 milliards d’euros. Il sera donc taxé à hauteur de 0,1% de ce chiffre. Cette taxe est taillée sur mesure et constitue un moindre mal pour des diamantaires souvent pointés du doigt en matière de fraude et d’évasion fiscale. Ces diamantaires qui, de toute manière, auraient dû s’acquitter des impôts en question et ce, dans des montants bien supérieurs. Ils auront désormais un régime fiscal à part pour le secteur ! Il s’agit là d’une rupture complète avec le principe de l’égalité face à l’impôt. Quel message par rapport à toutes les PME qui paient normalement leurs impôts !

Retrouvez l'entierté du communiqué de presse dans le "Coin presse"

Les commentaires sont clôturés

×