Trou de 2 milliards dans le tax-shift : le citoyen sera victime des approximations du gouvernement

Dès son annonce, le cdH, j'avais dénoncé ce tax-shift qui ne tenait pas la route sur le plan budgétaire. Ce trou de 2 milliards n’est donc qu’une confirmation. Mais pire encore, ce chiffre est encore en-dessous de nos projections.

La Ministre a beau dire que des solutions seront trouvées, celles-ci feront mal.

En effet, le gouvernement se base sur un financement tout à fait incertain qui n’assurera pas la neutralité budgétaire. Il s’agit notamment de taxes non-définies ou de taxes anticipées.

Par ailleurs, quand le gouvernement se rendra compte que les nouvelles taxes qu’il a mises en place ne rapporteront pas autant qu’escompté, il devra poser des choix :

  • soit il poursuivra dans cette voie et sortira de nouvelles taxes de son chapeau ;
  • soit il procédera à de nouvelles coupes aveugles dans les services publics ;
  • soit, enfin, solution de facilité à court terme, il procèdera à la vente des bijoux de famille (BPost, Proximus,…).

 

Dans tous les cas, le citoyen risque à nouveau de payer le prix fort.

Finances

Les commentaires sont clôturés