Gembloux, Commune volontaire pour les plans de pilotage dans les écoles

Isnes 1

Les plans de pilotages pour les écoles communales de Gembloux ont été approuvés à l'unanimité au dernier conseil communal. Après l'accord de la Fédération Wallonie-Bruxelles, ils seront mis en place comme contrats d'objectifs, dès septembre 2019.

Les plans de pilotage de l'enseignement, ce sont ces feuilles de route qui vise à améliorer toutes les facettes de l'enseignement. La Commune de Gembloux s'est portée volontaire pour mettre en place ces fameux plans à l'image de ces écoles communales. Elles pourraient servir d'exemple dans les années à venir comme l'expliquent le bourgmestre Benoît Dispa et l'échevin de l'enseignement, Gauthier de Sauvage.

"On est entré de manière volontariste dans ces plans de pilotage. C'est une vraie dynamique qui va se mettre en place au niveau de toutes les écoles de la FWB et qui est déclinée par écoles et implantations, parce que chaque école est différente. On se situe dans le cadre du pacte pour un enseignement d'excellence pour permettre à chaque école d'avoir une ligne directrice et de s'imposer des objectifs concrets sur des périodes de 6 ans".

Un plan pour pouvoir se situer

Le plan de pilotage n'est pas une feuille de route soumise à chaque école. Ce sont bien les différentes parties des implantations qui les définissent. "C'est un processus très lourd et qui a demandé beaucoup d'énergie et de réflexion aux équipes pédagogiques. On est ici à une étape importante de son cheminement. Pour commencer, en mai-juin 2018, nous avons informé les enseignants de la dynamique qui se mettait en place avec une volonté proactive des directions et PO pour pouvoir entrer dans le système. Mais pour avoir un bon plan de pilotage, il faut avoir une vison claire de la situation des différentes implantations. On a donc soumit un questionnaire détaillé aux responsables, enseignants, et même élèves de 5e et 6e, pour qu'ils puissent aussi s'exprimer sur toute une série d'aspects: pédagogique, sécuritaire, etc. Ces questionnaires ont été dupliqués dans plusieurs implantations de la FWB, ce qui nous a permis d'avoir le miroir de notre implantation et voir où on se situe".

"Ces données nous ont permis aux équipes d'avoir une vision en miroir de leur implantation, une image globale. Les enseignants ont donc concentré sur les trois journées de congé pédagogique, l'élaboration de leur plan de pilotage. D'abord en évaluant les causes racines, qui déterminent les forces et faiblesses et, par extension, les solution à apporter pour améliorer le cadre, en terme d'objectifs et d'actions. Dès le 1er septembre, les objectifs et actions seront évalués chaque année pour essayer de comprendre ce qui marche et ce qui fonctionne moins bien".

Les 4 plans de pilotage sont différents en fonction des implantations. Les plans de pilotage ont été présentés au niveau des conseils de participation, ils ont été approuvés ainsi qu'à la COPALOC. Après l'approbation au conseil communal, ils seront transmis à la FWB où les délégués aux contrats d'objectifs (anciens inspecteurs) vont les parcourir, puis en principe, les approuver et les faire devenir des contrats d'objectifs qui seront mis en œuvre dès le 1er septembre prochain. Il peut y avoir des objectifs pédagogiques, mais aussi de philosophie d'enseignement, de bien-être à l'école, etc. Les objectifs ont été définis par les enseignants et directions.

Le point a été approuvé par l'ensemble du conseil communal.

local

Les commentaires sont clôturés

×