Le ministre Carlo Di Antonio au Centre Horticole de Gembloux pour une journée sur le "Zéro Phyto"

Ce 26 octobre, le Centre Technique Horticole de Gembloux accueillait l'événement "LA WALLONIE EN ROUTE VERS MOINS DE PESTICIDES !" La journée a débuté avec la Conférence du Ministre wallon de l'Environnement Carlo Di Antonio ainsi que par le témoignage de communes « Zéro Phyto ». De nombreuses communes, entreprises de parcs et jardins et étudiants étaient présents pour cette journée.

Avec son Programme wallon de réduction des pesticides (PWRP), la Wallonie veut interdire les pesticides dans l'espace public. En 2019, les communes n'utiliseront plus de pesticides pour s'occuper des leurs espaces verts, de leurs cimetières ou de leurs terrains de foot. Depuis 2014, les communes wallonnes ont donc commencé à chercher des alternatives. 

Mais pourquoi interdire les pesticides dans l'espace public ?  La qualité de l'eau est un enjeu majeur. Il s'agit donc de diminuer les risques de pollution des eaux. Il s'agit aussi de protéger les publics vulnérables . A partir de juin 2018, on ne pourra plus utiliser ces produits à proximité de certaines zones telles que les plaines de jeux ou encore les centres de personnes âgées ou malades.

Actuellement, 66 communes ont déjà passé le cap du "Zéro Phyto" et 72 communes n'utilisent plus de photo sauf dans les cimetières. Les évolutions sont donc encourageantes puisqu'en 2014, il n'y avait que 10 communes qui n'utilisaient plus de pesticide.

En ce qui concerne Gembloux, la commune tient les délais. Elle possède déjà des machines telles que des brûleurs et une réflexion est menée pour acquérir éventuellement des machines à rotation. L'objectif est d'avoir du matériel qui prend moins de temps que les brûleurs, par exemple, et qui soit efficace afin que cela ne repousse pas trop vite.

Img 2316 Img 2322

local Evénements

Les commentaires sont clôturés

Ligne

   Fb icon 325x325          Enveloppe

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site