“C’est une liste forte et enthousiaste, avec des candidats déjà investis de la confiance de leurs concitoyens

53456655 838953426469007 7827917856506380288 n copie

Les 13 candidats qui accompagneront Benoît Dispa, tête de liste, sur la liste cdH de l'arrondissement de Namaur pour les élections régionales ont été dévoilés ce mardi. Une liste bien équilibrée, mêlant députés, bourgmestres, échevins, conseillers communaux et provinciaux.

Comme annoncé il y a déjà quelques semaines, Benoît Dispa tirera bien la liste régionale cdH pour l'arrondissement de Namur. Le député bourgmestre passe donc du fédéral à la région comme numéro 1. 

C'est une Namuroise, surprise des dernières élections communales à Namur, qui hérite de la 2e place en la personne de Charlotte Bazelaire, 44 ans, maman de deux enfants de 11 et 9 ans. Charlotte deviendra échevine à mi-mandat à Namur, dès fin 2021, pour mener les politiques sportives, de jeunesse, de santé et de personnel. Elle a fait des études d’anthropologie et communication à l’ULG mais a le commerce dans le sang. Elle a travaillé 17 ans en tant que commerçante et a été coordinatrice des projets à l’Association des Commerçants de Namur. Elle a travaillé deux ans à la gestion centre ville de Namur GAU et va en devenir présidente à court terme. Elle se défini également comme une bénévole très motivée (notamment pour le KIKK festival et le St Louis Festival,…)

En 3e position, c'est le bourgmestre d'Ohey, Christophe Gilon qu'on retrouve. A 45 ans, il est actuellement  en charge de l’État civil, de la Population, de la Police, de la Sécurité, de l'Enseignement, de l'Economie (Emploi et PME), de l'ALE Titres-services, du Personnel, de la Supracommunalité, du Tourisme, des Cimetières, de l'Agriculture, des Cultes et du Bien-être animal. Il est également conseiller provincial et président de la section locale.

Nouvelle venue à l'échelon régionale, la Fossoise Laurie Spineux occupera la 4e place. 35 ans, maman de deux petites filles et fille de l’ancien bourgmestre de Fosses-la-Ville, Benoit Spineux, Laurie Spineux a réalisé le 3e score toutes listes confondue lors du dernier scrutin communal. Employée administrative chez Ores, elle est 2e échevine à Fosses-la-Ville. Elle est en charge du PCS, Logement, Habitat permanent, Personnes handicapées, Petite enfance, Extrascolaire, Associations caritatives, Informatique, Communication. Elle se définit comme quelqu’un de dynamique, consciencieuse, à l’écoute et proche du citoyen.

C'est un autre Basse-Sambrien qui sera 5e: le Jemeppois Pierre Collard-Bovy. 65 ans, papa de deux filles de 35 et 25 ans et grand père d’un petit bonhomme de 3 ans et demi. Animateur radio retraité à la RTBF. 1er échevin à Jemeppe-Sur-Sambre en charge de la Culture, du Développement touristique, de la Politique des Aînés, des Cultes, des Manifestations patriotiques, des Festivités, des Noces d'Or, du Bien-être animal. Il est amateur de voyages et de bon vin et a comme devise de faire son travail sérieusement sans se prendre au sérieux. Il affectionne profondément le travail en équipe.

Les deux dernières places seront occupées par deux bourgmestres. Christelle Plomteux, sera 6e. A 47 ans, cette maman de 2 enfants est bourgmestre de Fernelmont depuis 2018. C’est une femme de terrain, très sensible à la communication et aux relations humaines. L’écoute et le respect sont pour elle des valeurs fondamentales. Très sensible aussi aux besoins des familles, elle insiste tout particulièrement sur la qualité de l’encadrement scolaire et extrascolaire. Le caractère rural, l’environnement et la richesse du patrimoine local lui tiennent également à cœur. Au sein de Fernelmont, elle est en charge de l’État civil, de la Police et zone de secours, des Finances, des Cultes et du Personnel communal.

Et c'est le bourgmestre de Mettet, Yves Delforge, qui sera 7e et dernier effectif. A 61 ans,  le bourgmestre de Mettet depuis 2006 est en charge de l’Administration générale, de la Police, de l'Etat-civil, de la Population, du Plan d’urgence, de la Zone de secours, des Finances et Taxes, de la Tutelle CPAS, des Voiries, du Patrimoine, des Relations publiques et de la Prévention interne.

Suppléants

La députée régionale et communautaire​ Isabelle Moinnet occupera la place de 1re suppléante. A 49 ans, cette maman de 3 enfants est licenciée en communication appliquée. Elle est passionnée de musique sous toutes ses formes (du chant choral au classique en passant par la pop) et trouve paix et sérénité dans la marche et la lecture. Députée régionale depuis 2014, membre du Parlement de Wallonie (Présidente et membre effective de la Commission Environnement, des Travaux publics, de l’Aménagement du territoire et du Bien-être animal), membre du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Présidente et membre effective de la Commission Enseignement supérieur, de la Recherche et des Médias).

Elle devancera Philippe Mattart, 56 ans, conseiller communal à Andenne. Il est passionné par le patrimoine, le développement territorial, la ruralité, la culture, l’économie, mais aussi par le service public. Directeur général de l’Agence Wallonne pour la Promotion d’une Agriculture de Qualité (APAQ-W), Philippe est particulièrement attentif aux enjeux et aux défis du monde agricole. C'est un spécialiste reconnu des compétences régionales, portant un regard averti sur les services publics de Wallonie.

La 3e suppléante est la cheffe de groupe cdH au Conseil communal à Namur, Dorothée Klein. Maman de deux enfants et grand-mère d’une petite Zoé, elle est conseillère en égalité des chances au cabinet de la ministre de l’Action sociale, Alda Greoli. Elle est également vice-Présidente de l’asbl Amazone, carrefour de l’Egalité de genre, et Présidente des femmes cdH. Elle se consacre en grande partie à la défense des droits des femmes. Présidente de l’asbl C’est arrivé chez les Nutons (ateliers et stages pour enfants), c'est aussi une ancienne journaliste et rédactrice en chef du Vif/L’Express, ancienne enseignante de français dans le secondaire.

Le meilleur score des dernières élections communales à Floreffe, toutes listes confondues, Philippe Vautard sera 4e suppléant. A 54 ans, ce papa de deux filles et grand-père depuis peu est infirmier gradué en maison de repos au sein de l’ intercommunal AISBS . Conseiller communal de 2000 à 2006 et depuis 2018. Président de CPAS de 2006 à 2012. Premier Echevin en 2012. Président de la crèche « 1,2,3 piano ». Président de l’AIS Fosses-Gembloux. Il aime les voyages , la lecture, les sorties entre amis.

En 5e position, on retrouve la 2e échevine de Profondeville,  Bernadette Mineur. Cette maman de 3 enfants et grand-mère de 53 ans est en charge, dans sa commune, de l'Enseignement, de l'Accueil extra-scolaire, de la Culture, des Relations intergénérationnelles et des Cultes. Conseillère communale depuis 2006 et enseignante. Elle apprécie la marche, la lecture et la musique. Elle est présidente du comité Apple Bois-de-Villers (kermesse, Saint Nicolas, chasse aux œufs, goûter des aînés et Méga Défi) et présidente du comité pastorale de Bois-de-Villers.

C'est le bourgmestre d'Assesse, Dany Wevelbergh, 55 ans, marié et père de 3 enfants qui occupera la 6e et avant-dernière suppléance. Il est licencié et agrégé en sciences mathématiques. Avant de prendre une pause carrière pour se consacrer pleinement à la fonction de bourgmestre, il était informaticien. Il a été 12 ans conseiller au CPAS d’Assesse. En 2013, il est devenu échevin des finances, de l’économie et des cultes. Bourgmestre d’Assesse, en charge de la Police, Personnel et Administration, Population, État-civil, Sécurité, Relations publiques, Cultes, Agriculture, Finances, Informatique.  Il a un intérêt prononcé envers tout ce qui touche aux personnes à mobilité réduite puisqu’il vit au quotidien les difficultés rencontrées par les personnes handicapées et les malades chroniques tant en terme de mobilité que d’accès aux soins et à une vie de qualité.

Enfin, la dernière suppléance sera occupée par la députée provinciale Geneviève Lazaron, 53 ans, mariée, maman de 4 enfants. Elle est députée provinciale chargée de la santé et de l’action sociale et culturelle. Enseignante de formation, elle a travaillé pendant 20 ans au Collège Notre-Dame de la Paix à Erpent. C'est en 2006 qu’elle s’est engagée activement en politique.

“Nous avons trouvé un bel équilibre avec des candidats déjà investis de la confiance de leurs concitoyens, des mandataires pleinement engagés dans l’exercice de responsabilités, des hommes et des femmes attentifs aux préoccupations quotidiennes de la population, ainsi qu’aux réalités du territoire namurois. C’est une liste forte et enthousiaste” conclut Benoît Dispa. 

 

Les commentaires sont clôturés