Plus de 200 élèves du Collège Saint-Guibert mobilisés pour le salon de l'écologie

Thumbnail img 20190313 130043

38 stands tenus par plus de 200 élèves de 4e et 5e du collège Saint-Guibert, c'était ce mercredi dans les murs du Collège Saint-Guibert pour le salon de l'écologie. Preuve s'il en faut encore que le climat est l'affaire de tous. 

A l'initiative d'Anne Dupierreux, professeur de géographie et de la jeune Zoé Mestissa qui avait interpellé, il y a un mois, le bourgmestre Benoît Dispa sur les initiatives déjà en oeuvre ou à mettre en oeuvre sur Gembloux pour faire bouger les choses en matière de climat et d'environnement, le 1er salon de l'écologie s'est déroulé ce mercredi 13 mars au sein de la cafétéria du Collège Saint-Guibert de Gembloux.

38 stands, plus de 200 élèves de 4e et 5e secondaire en étaient les acteurs. "Suite à la venue du bourgmestre Benoît Dispa à la demande de Zoé, l'idée du salon a rapidement germé. En un mois de temps, les élèves se sont retroussé les manches pour travailler sur des stands divers" explique Anne Dupierreux. Benoît Dispa s'est rendu sur place pour admirer le travail des jeunes du Collège. "C'est encourageant et réjouissant de voir les recherches effectuées par les élèves qui n'ont pas pris cet évènement à la légère".

Le bourgmestre s'est arrêté dans de nombreux stands pour discuter avec les élèves.

Thumbnail img 20190313 123658   Thumbnail img 20190313 124432

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans un premier, l'objectif était d'estimer la durée de dégradation de divers objet tel une pile, une canette, une boîte de conserve ou encore un journal. On apprend ainsi qu'il fait plus de 4000 ans pour qu'une pile se dégrade par exemple.

Un deuxième consistait en la comparaison en production de CO2 de divers moyen de transport tels que les véhicules classiques, mais aussi les voitures électrique...le constat est sans appel: il faut éviter autant que possible ces types de véhicules et privilégier les transports en commun ou les voitures partagées. La veille, Benoît Dispa était justement de passage à Namur, avec les Ministres Carlo Di Antonio et François Bellot, pour tester toutes les formes de mobilité alternative : à pied, à trottinette, à vélo, en voiture partagée, en bus et en train. Un défi lancé par l’Union Wallonne des Entreprises pour promouvoir la mobilité durable. "Les voitures partagées, par exemple, remplacent plus de 10 véhicules en un, c'est une différence considérable. Il y en a 4 actuellement à Gembloux et elles fonctionnent bien" explique le bourgmestre aux jeunes.

Dans un 3e stand, les élèves ont mis l'accent sur les quantités, sans cesse plus importantes, de déchets dans les mers et océans du globe, avec, pour conséquence directe, la menace d'extinction d'espèces animales.

Un peu plus loin, c'était la production de textile qui était mise sur le grill et dans un autre, les usages de la vie quotidienne comme les habitudes alimentaires, les économies d'énergie, etc.

Un entrain encourageant dans le chef des jeunes du Collège qui ont fait de ce 1er salon une réussite. Il ne serait pas étonnant qu'il en appelle d'autres. 

 

 

local Evénements

Les commentaires sont clôturés

Ligne

   Fb icon 325x325          Enveloppe

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site