Il faut un pilote dans l'avion Nethys

Dispa desquesnes

Ce 8 octobre, la commission des pouvoirs locaux se réunissait pour faire le point sur les avancées du dossier. Si le gouvernement s'est saisi à bras-le-corps du dossier avec une décision claire, à savoir l'annulation de la vente de VOO, Elicio et Win, il reste un large éventail d'interrogations.

Pour les Députés wallons CDH, il est temps d’installer un management efficace, éthique et transparent au sein de Nethys en procédant au remplacement complet des administrateurs de Nethys et en supprimant l’échelon Finanpart. « Dans l’intervalle, à très court terme, la seule possibilité est l’envoi par le Gouvernement wallon d’un Commissaire spécial au sein de Nethys » selon François Desquesnes, le chef de groupe CDH au parlement de Wallonie. Le CDH demande donc au Ministre Dermagne de clôturer au plus vite son instruction et de procéder à cette désignation sans délai !  Pour ma part, les questions relatives aux EDA et à VOO sont restées sans réelles réponses.

Concernant VOO qui le dossier le plus important concernant la restructuration du groupe Nethys, le ministre et son administration ont envoyé une longue série de questions à cet égard à Enodia et Nethys. Depuis lors, la presse s’est faite l’écho d’une volonté de Telenet et Orange d’acheter VOO en lieu et place de Providence Equity. Le doute plane d’ailleurs toujours quant au fait de savoir si VOO est déjà, oui ou non, vendu à Providence Equity. On sait également que les actionnaires locaux, qu’ils soient actionnaires d’Enodia ou Brutélé, temporisent et attendent le retour d’avis de divers cabinets d’avocats et de consultances…

Concernant les EDA, la presse a révélé nombres d’informations quant à la tentative de vente des Éditions de l’Avenir dans le cadre de la restructuration de Nethys. La presse s’est ainsi fait l’écho, le 24 septembre, du fait que Nethys aurait tenté de vendre EDA à l’homme d’affaire Stéphan Jourdain durant l’été. Selon la presse, IPM et ROSSEL étaient intéressées, mais Nethys ne les auraient pas approchés. Le 25 septembre, Nethys démentait formellement avoir voulu vendre EDA à Stephan Jourdain. Compte tenu des agissements récents de Nethys, on est en droit de se demander si les Éditions de l’Avenir sont-elles toujours propriété de Nethys ? Ou si un accord de vente a-t-il été signé avec un quelconque acheteur ? Dans les deux cas, les réponses du ministre restent très, trop, partielles.

 

Plus les jours passent et plus l’affaire Nethys s’alourdit.

Les soupçons de dissimulation, de conflits d’intérêt et d’irrégularités sont désormais avérés. Le Ministre a non seulement annulé les décisions de vendre les filiales VOO, Elicio et Win, mais il a aussi saisi le Parquet.

Sans attendre que la Justice fasse son travail, il est plus que temps de rétablir, au sein de NETHYS, un management efficace, éthique et transparent, en procédant au remplacement complet des administrateurs et en limogeant la Direction. C’est pourquoi, avec mon collègue François Desquesnes, chef de groupe au Parlement wallon, je plaide pour l’envoi rapide d’un Commissaire spécial du Gouvernement.

Il faut un pilote dans l’avion et un pilote au-dessus de tout soupçon !

Parlement Commissions

Les commentaires sont clôturés

×