L’affaire Nethys au Parlement wallon

Pw

A la tribune du Parlement wallon, j’encourage le Ministre des Pouvoirs locaux à user de son pouvoir de tutelle pour mettre un terme aux agissements scandaleux de Nethys.

Mais au-delà des problèmes de gouvernance, qui n’ont que trop duré, l’affaire Nethys pose aussi des questions de fond, auxquelles le Gouvernement wallon dans son ensemble doit apporter des réponses claires.

 

Pour sortir le journal L’Avenir des griffes de Nethys, n’est-il pas temps, par exemple, que le Gouvernement wallon apporte son soutien aux efforts de la rédaction pour sauvegarder l’identité et l’indépendance du journal ?

Deuxième question : la société Elicio, qui risque d’être bradée, suscite maintenant l’intérêt de la Société Régionale d’Investissement de Wallonie, ce qui est la preuve qu’il y a là une opportunité pour la Région wallonne. Quelle est la position du Gouvernement par rapport à cette opportunité ? La Wallonie va-t-elle racheter Elicio ? On est là au cœur des questions de transition énergétique.

Troisième question : on a prétendu que le produit de la vente de Voo pourrait générer de quoi réinvestir massivement sur le site de l’aéroport de Bierset, avec à la clé la création de milliers d’emplois. Quelle est la position du Gouvernement par rapport à cette perspective de développement aéroportuaire ? Est-ce la meilleure affectation possible pour les moyens publics qui seront libérés ?

Enfin, bien sûr, la question de l’emploi. Le personnel de Voo s’inquiète de plus en plus de la tournure des événements. Quelle est la position du Gouvernement par rapport à l’offre de Providence, ce fonds d’investissement américain privilégié par Nethys ? Quelles garanties peut-on donner au personnel ?

Sur toutes ces questions, nous attendons du Gouvernement qu’il prenne position, sans se cacher derrière le Ministre des Pouvoirs locaux. Celui-ci doit faire toute la clarté sur l’affaire Nethys et invalider toute décision contraire à l’intérêt général.

Mais sur les problèmes de fond, le sort des Editions de l’Avenir, l’investissement dans l’éolien, le développement aéroportuaire, le maintien de l’emploi, c’est au Gouvernement qu’il revient de fixer le cap et de prendre ses responsabilités. Sur tous ces sujets, le mutisme du Ministre-Président devient assourdissant.

20190925 l avenir namur p 420190925 l avenir namur p 4 (225.59 Ko)

Séance plénière

Les commentaires sont clôturés

×