Belgocontrol : une menace de grève injustifiée pour se soustraire à l’indispensable transparence

C’est avec stupéfaction que nous avons pris connaissance de la menace de grève exprimée par les contrôleurs aériens de Belgocontrol durant les vacances de Pâques, prenant ainsi en otage des milliers de voyageurs. Les contrôleurs aériens brandissent cette menace en raison du fait qu’ils seront prochainement auditionnés individuellement dans le cadre d’un audit et d’une enquête judiciaire portant sur les décisions qu’ils ont prises.

Cet audit, demandé en octobre 2016 par le Ministre de la Mobilité et dont les résultats étaient attendus pour la fin du même mois, et l’enquête judiciaire portent sur la vérification du respect par Belgocontrol du système d’utilisation préférentiel des pistes, respect qui est mis en doute depuis plusieurs années par les associations de riverains notamment.

Il est proprement scandaleux que des fonctionnaires menacent de partir en grève pour se soustraire au contrôle légitime dont ils font l’objet par leurs autorités et la justice.Ce faisant, ils revendiquent une impunité totale par rapport à leurs décisions.

En outre, il est regrettable que, durant de longues semaines, la hiérarchie de Belgocontrol se soit rendue complice des contrôleurs aériens en refusant qu’ils soient auditionnés individuellement. De ce fait, elle a quelque part légitimé leur refus.

Georges Dallemagne invite les contrôleurs aériens à renoncer à leur menace de grève et le Ministre Bellot à faire preuve de fermeté en allant jusqu’au bout de son exigence de transparence grâce à un audit digne de ce nom comprenant notamment une audition individuelle des personnes ayant pris les décisions opérationnelles et en ne cédant pas à ce chantage.

Les commentaires sont clôturés

×