Mutation complète à terme pour le quartier de la gare

Gembloux quartier de la gare vue b v1 190611Dans une quinzaine d'années, le quartier de la Gare aura profondémment changé. L'illustration présentée ici n'est qu'une esquisse de l'endroit à terme.

Le projet du quartier de la gare est le projet urbanistique phare de ces prochaines décennies pour Gembloux. La ville s'est adjoint l'aide du BEP et d'un Périmètre de Remembrement Urbain (PRU) pour faire sortir de terre cet énorme projet qui doit faire rentrer Gembloux dans une autre dimension. Actuellement, le quartier de la Gare est loin d'être accueillant, enclavé à proximité du chancre industriel d'Eurofondrie. À terme, c'est un triangle de plus de 15 ha entre les chaussées de Tirlemont, Wavre et Namur qui bénéficiera d'un profond lifting. L'objectif est de faire naître un quartier qui répond aux attentes de tous. Il y aura du logement. On parle de plus de 1100 logements qui seront crées, mais aussi de l'horeca et des commerces. À la manœuvre, on retrouve les sociétés Besix et ­Thomas & Piron, qui s'occuperont de la partie située à la Croisée des Champs alors que Euro­Gembloux s'activera sur l’ancien site d'Euro­fonderie. 

1100 logements pour une estimation de 2500 personnes qui habiteront le quartier. La mixité des logements est prise en considération. Des studios, mais aussi des appartements familiaux émergeront. Le style des batiments n'est pas du tout arrêté. Le but étant d'avoir des constructions à la fois modernes, très performante sur le plan énergétique et qui se fondent parfaitement dans l'esprit du quartier. Les personnes âgées et les PMR ne sont pas en restent. La fonctionnalité des lieux les inclut en priorité. Et vu que Gembloux travaille actuellement sur l'émergence de la mobilité douce dans ses nouveaux projets urbanistiques, il est donc évident que ce nouveau quartier sera dans cette mouvance. Le but n'étant pas de supprimer purement et simplement la voiture, mais de lui laisser une place restreinte. C'est là que la présence du parc situé derrière la banque Crelan acquiert un statut particulier. Il deviendra public et sera situé au cœur du projet global. Ainsi, quelque 5 ha seront dédiés aux espaces publics au départ du parc qui sera entouré d'une multitude de voies vertes pour accéder à tous les endroits du quartier. À proximité de la gare, il y aura aussi la mise en place d'une place publique, sorte d'esplanade verte où il sera agréable de circuler. 

Le projet du quartier de la Gare doit prendre l'apparence et le fonctionnement d'un quartier autonome et où les riverains ne se sentent pas dans une cité-dortoir où la gare fonctionne comme le seul intérêt concret des lieux. C'est ainsi, par exemple, qu'une école maternelle et primaire verra le jour, tout comme une crèche, une maison médicales, des commerces et de l'horeca.

Dans 15 à 20 ans, le quartier de la gare tel que nous le connaissons aujourd'hui ne sera plus qu'un lointain souvenir.

Les commentaires sont clôturés

×