Mutation complète à terme pour le quartier de la gare

Gembloux quartier de la gare vue b v1 190611Dans une quinzaine d'années, le quartier de la Gare aura profondémment changé. L'illustration présentée ici n'est qu'une esquisse de l'endroit à terme.

Pour Gembloux, la mutation du quartier de la gare sera l’un des enjeux majeurs des prochaines années. Le 19 juin dernier, le Conseil communal avait adopté le projet de Périmètre de Remembrement Urbain (PRU), dont l’objectif est de créer un quartier nouveau sur le site des 15 hectares compris entre le chemin de fer, la Nationale 4 et la Chaussée de Tirlemont. Ce projet ambitieux vient d’être approuvé par le Ministre Carlo Di Antonio.

Il fera bientôt l’objet d’une enquête publique et d’une demande d’avis auprès de la Commission consultative de l’Aménagement du Territoire  et de la Mobilité (CCATM) et du Pôle Environnement de la Région wallonne. Après quoi, le nouveau Ministre du Développement territorial sera appelé à  valider le PRU de manière définitive. Les premières demandes de permis sont attendues dans le courant de l’année 2020.

L'objectif est de faire naître un quartier qui répond aux attentes de tous : il y aura du logement, de l'horeca, des commerces et aussi des espaces publics. À la manœuvre, on retrouve les sociétés Besix et ­Thomas & Piron, qui s'occuperont de la partie située à la Croisée des Champs, alors que Euro­Gembloux s'activera sur l’ancien site d'Euro­fonderie. 

1100 logements pour une estimation de 2500 personnes qui habiteront le quartier. La mixité des logements est prise en considération. Des studios, mais aussi des appartements familiaux émergeront. Le style des batiments n'est pas du tout arrêté. Le but étant d'avoir des constructions à la fois modernes, très performantes sur le plan énergétique et qui se fondent parfaitement dans l'esprit du quartier. Les personnes âgées et les PMR ne seront pas en restent. La fonctionnalité des lieux les inclut en priorité. Et vu que Gembloux veille à favoriser la mobilité douce dans ses nouveaux projets urbanistiques, il est évident que ce nouveau quartier s'inscrira dans cette philosophie : le but n'est pas de supprimer purement et simplement la voiture, mais de lui laisser une place restreinte. C'est là que la présence du parc situé derrière la banque Crelan acquiert un statut particulier. Il deviendra public et sera situé au cœur du projet global. Ainsi, quelque 5 ha seront dédiés aux espaces publics au départ d'un parc public qui sera entouré d'une multitude de voies vertes pour accéder à tous les endroits du quartier. À proximité de la gare, sera aussi créée une place publique, sorte d'esplanade verte où il sera agréable de circuler. 

Le quartier de la Gare est appelé à devenir un quartier vivant, où les riverains profiteront de la proximité de la gare, sans pour autant se sentir dans une cité-dortoir. C'est pourquoi des équipements collectifs verront le jour, tels qu'une école maternelle et primaire, tout comme une crèche, une maison médicale, des commerces et de l'horeca.

Dans 15 à 20 ans, le quartier de la gare tel que nous le connaissons aujourd'hui ne sera plus qu'un lointain souvenir.

Réunion d'information et enquête publique

Ce 12 novembre, une réunion d'information pour le public était organisée dans la salle du conseil. L'occasion de présenter la dernière mouture en date du projet et de débattre avec les personnes intéressées des tenants et des aboutissants du projet.

Depuis que les activités industrielles ont cessé dans le quartier dit « Eurofonderie » dans les années 90, celui-ci est appelé à évoluer pour devenir un nouveau quartier de la ville de Gembloux.

Dans une démarche ouverte et co-constructive entamée en 2015, les autorités communales ont réfléchi à la requalification de ce nouveau quartier avec l’aide de bureaux d’études spécialisés, dont le Bureau Economique de la Province de Namur en tant qu’auteur de projet.

La Ville a souhaité reprendre la main pour avoir une vision globale et donner un cadre aux futurs opérateurs au travers d’un Périmètre de Remembrement Urbain - PRU. Les promoteurs concernés et les acteurs locaux ont été associés à la conception de ce nouveau quartier d’habitation qui se veut exemplaire. Dans celui-ci, la part belle sera faite aux espaces publics de qualité, à la mobilité douce, tout en consolidant les diverses activités existantes participant favorablement à la vie du quartier (Coala, Ecole de cirque, …).

D’ici 10 à 15 ans, c’est tout un nouveau quartier qui verra le jour, offrant plusieurs centaines de logements ainsi que les services nécessaires au bien-être des habitants du quartier (parc, école, crèche, petits commerces de proximité, services de soins à la personne,…).

Après une adoption provisoire du périmètre de remembrement urbain par le Conseil communal du 19 juin 2019 et en suite de l’arrêté ministériel du 10 septembre dernier approuvant provisoirement le périmètre en question, le dossier est maintenant soumis à une enquête publique.

Un PRU est un outil urbanistique permettant de proposer un projet urbain d’envergure à même de cadrer et structurer les futurs développements urbanistiques. L’enquête publique ne porte pas sur les futurs permis qui seront déposés successivement mais sur le cadre global dans lequel ils s’inscriront.

Cette enquête publique démarrera ce mardi 12 novembre 2019 pour se terminer le vendredi 13 décembre.

Durant toute la durée de l’enquête, le dossier complet pourra être consulté auprès du Service de l’Urbanisme de la Ville de Gembloux (Parc d’Epinal 1 à 5030 Gembloux) :

  • Du mardi au vendredi de 8h30 à 12h00
  • Permanences le jeudi de 17h00 à 19h00 et le samedi de 10h00 à 12h00

Pour consulter le texte de contextualisation du projet de Périmètre de Remembrement Urbain cliquez ici

Pour consulter l'avis d'enquête officiel, cliquez ici

Pour consulter le dossier complet du Périmètre de Remembrement Urbain « Quartier de la Gare », cliquez ici

Pour consulter le Rapport sur les incidences environnementales du Périmètre de Remembrement Urbain cliquez ici

En marge de la procédure officielle de l’enquête publique, une balade urbaine sera organisée sur le site le samedi 30 novembre prochain afin de faciliter la compréhension de ce projet qui va fondamentalement transformer ce quartier. Les détails de cette balade seront communiqués ultérieurement.

Ce processus au long cours se poursuivra par d’autres opérations participatives. Ainsi, dans le courant du premier semestre 2020, des ateliers sous forme de panels citoyens sont d’ores et déjà prévus : ils porteront notamment sur l’aménagement des espaces publics ainsi que sur les projets immobiliers (phases initiales) avant le dépôt des demandes de permis.

Les modalités pratiques concernant les inscriptions à ces ateliers seront communiquées ultérieurement.

A l’entame de ce processus de transformation du quartier, le Collège communal de Gembloux souhaite réitérer sa volonté de réussir la transformation attendue du site et, s’appuyant sur des mécanismes de concertation citoyenne, garantir l’intégration de ce nouveau quartier et de ses équipements dans le tissu gembloutois.

 

 

Les commentaires sont clôturés

×